Assurances pour loyers impayés par un locataire : Est-ce que ça existe ?

Même si les loyers impayés ne comptabilisent que 2 % des transactions totales, ils génèrent une certaine anxiété parmi les propriétaires.

Dans de tels scénarios délicats, le recouvrement des montants peut se révéler complexe, il apparaît donc pertinent de prévenir ces possibles embrouillements.

Pour ce faire, le marché offre la possibilité de souscrire à des assurances spéciales que nous allons expliciter.

Garantie de loyers impayés : un bouclier solide pour les propriétaires

De nombreux résidents français prennent chaque année la décision d’acheter un logement ou un autre bien immobilier. Ceux qui souhaitent louer leur logement sont parfois mécontents de la probabilité de ne pas percevoir de loyer.

En réalité, les loyers sont des sources de revenus substantielles et constituent souvent le premier moyen de faire face aux obligations financières liées au remboursement d’un prêt hypothécaire.

Sachez qu’il est tout à fait possible de souscrire à une certaine assurance si vous faites partie des personnes concernées. La Garantie des retards de paiement, souvent connue sous le nom de GLI, vous protège dès le premier paiement manqué. Cette garantie exceptionnellement utile comprend une couverture pour :

les loyers & charges non payés, les dégats occasionnés par le locataire, la mise en place de la procédure de recouvrement et les frais judiciaires associés.

Vous pouvez en tirer profit en choisissant l’assureur qui vous convient le mieux. Il est fortement recommandé de comparer les nombreux contrats accessibles compte tenu du large éventail d’options actuellement disponibles sur le marché. Il est de la plus haute importance de vérifier deux fois les conditions de prix et de paiement avec la compagnie.

N’oubliez pas que si vous souscrivez une couverture GLI, vous pouvez bénéficier d’un avantage fiscal sous la forme d’une déduction du coût de vos primes d’assurance de la taxe foncière qui s’applique à votre revenu local.

Vous pouvez également bénéficier d’une assurance maladie gratuite si vous choisissez de résider dans une zone rurale, si vous avez moins de 30 ans ou si ces deux facteurs s’appliquent à vous. Le programme VISALE (Visa pour l’hébergement et l’emploi), introduit en 2016, incite un grand nombre de propriétaires à y participer.

Lire:   Loi Pinel à Angers: Consiste en quoi? Explications détaillées

Assurance pour loyers impayés : subordonnée à l’éligibilité du locataire

Certains propriétaires sont exemptés des exigences de la GLI, bien qu’il s’agisse d’une solution de sécurité efficace et fiable.

En fait, pour que ces entreprises puissent en bénéficier, elles doivent s’assurer qu’elles louent à des propriétaires solvables et respectables. Avant de louer, il convient d’enquêter sur les ressources dont disposent les locataires potentiels.

S’ils sont en CDI, ils doivent fournir trois justificatifs démontrant que leur bénéfice net est supérieur d’au moins 2,7 % à leur salaire de base. Au minimum, les enfants doivent être âgés de huit mois pour participer au CDD.

Les étudiants et les apprentis doivent présenter une garantie d’un tiers au chef d’entreprise. Il n’est pas possible de combiner l’assurance chômage et l’assurance solidaire dans d’autres circonstances que ces deux cas spécifiques. Il est toutefois possible d’utiliser la GLI à des fins de colocation.

Dans ces conditions, les colocataires sont tenus de justifier l’utilisation des garanties.

Pour bénéficier de la GLI, il faut d’abord remplir certaines conditions. Néanmoins, le système VISALE peut être utilisé par les propriétaires même si les emplacements restent vides. Ce dernier point peut s’avérer très utile lorsque vous louez votre bien à un travailleur à faible salaire ou qui vient de divorcer.

Quoi qu’il en soit, pour que votre assureur accepte votre demande de couverture GLI, vous devez présenter des documents particuliers, tels que les derniers bulletins de salaire ou un avis d’imposition. Sans cette preuve, votre demande sera refusée.

Vous devriez souscrire une assurance contre les loyers impayés si vous avez l’intention de louer votre bien. Vous serez ainsi protégé. Pour atteindre cet objectif, choisissez un candidat qui remplit les conditions requises !

Que faire lors d’un non-paiement du loyer par un locataire ?

Si vous souhaitez éviter les mauvaises surprises liées aux impayés et, par conséquent, préserver votre situation actuelle, plusieurs options s’offrent à vous. La première chose à faire est de confier la gestion de vos biens à une société de gestion immobilière. Cette société sera chargée de sélectionner les futurs locataires et, par conséquent, demandera des garanties légales (telles que les fiches de paie et les résiliations de bail).

Lire:   Loi Pinel à Marseille : Meilleurs quartiers pour investir

Le deuxième choix nécessite l’établissement de critères sévères, ainsi que la demande directe d’un CDI, de bulletins de salaire et d’autres informations pertinentes à l’individu.

Une troisième solution consiste à souscrire une police d’assurance couvrant les arriérés de salaires.

La stratégie la plus récente est celle qui gagne de plus en plus d’adeptes parmi les bainistes. Toutefois, la couverture des salaires impayés peut être subordonnée au respect d’un certain nombre de conditions par l’assuré.

Comment faire valoir la garantie des salaires impayés ?

Une pièce d’identité en cours de validité (carte nationale d’identité, permis de conduire, etc.) ou un visa pour ceux qui viennent de l’étranger est nécessaire pour souscrire une police d’assurance pour les salaires impayés.

Les personnes qui sont spécifiquement à leur compte doivent fournir les trois derniers bulletins de salaire ou le dernier avis d’imposition. Le montant versé à votre propriétaire ne doit pas dépasser 33 à 37 % de ses revenus mensuels totaux.

Est-il pour autant indispensable d’obtenir un CDI de la part d’un candidat locataire pour souscrire une assurance locative en cas de non-paiement du loyer ?

Oui, si vous envisagez sérieusement de souscrire une telle assurance, vous devez disposer d’un revenu régulier et, par conséquent, d’un CDI. C’est une exigence.

D’un autre côté, il est possible de louer sans CDI si certaines garanties sont fournies.

Des informations supplémentaires à ce sujet peuvent être obtenues sur des sites spécialisés sur l’internet. Dans ce cas, pourriez-vous nous expliquer ces garanties ?

Si un locataire potentiel se montre intéressé par la location de votre bien, vous avez la possibilité de lui demander une garantie, par exemple de la part de ses parents. Toutefois, certaines personnes ne disposent pas toujours d’une garantie.

Dans ce cas, le propriétaire peut demander à des entreprises ou à des organisations de se porter caution et de payer l’huissier de justice si le locataire n’est pas en mesure d’effectuer les paiements à temps ou s’il les effectue en retard. Le site est alors chargé de négocier les conditions de paiement avec l’organisme.

Il existe d’autres mesures que vous pouvez prendre pour vous protéger, mais aussi pour protéger le site.

Laisser un commentaire