Éléments essentiels pour l’installation d’une pompe à chaleur en 2024

Actuellement, on observe une hausse considérable de l’intérêt porté aux pompes à chaleur en France, ce qui n’est guère surprenant. En effet, avec l’augmentation du besoin d’alternatives écologiques en matière de refroidissement et de chauffage, ces appareils se révèlent particulièrement adaptés. Si vous envisagez de renouveler votre système de chauffage actuel ou d’en mettre en place un neuf, le présent article va répondre à vos interrogations en vous offrant les informations essentielles à retenir.

Savoir quel type de pompe à chaleur serait le plus approprié

Il est essentiel que vous soyez familiarisé avec le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur (ou PAC en abrégé) avant même de commencer à réfléchir à son installation. Ce principe est en réalité assez aisé à comprendre : en période estivale, la chaleur de votre domicile est captée et rejetée à l’extérieur. Pendant l’hiver, c’est l’inverse qui se produit. Plusieurs sortes de PAC existent, dont voici les plus couramment utilisés :

  • La PAC air-air utilise l’énergie récupérée de l’air extérieur pour modifier la température de votre logement, que ce soit pour le refroidir ou le réchauffer.
  • Dans le cas de la PAC air-eau, c’est l’air extérieur qui est exploité pour générer de l’eau tiède.
  • La PAC géothermique utilise quant à elle la chaleur stable du sol pour moduler la température intérieure de votre habitation.

Il est primordial de se rappeler que la PAC géothermique représente l’alternative la plus séduisante d’un point de vue théorique (elle présente en effet les performances énergétiques les plus avantageuses). Pour autant, son coût initial plus élevé que les PAC air-air et air-eau est un frein pour nombre de consommateurs. Si vous envisagez de profiter d’aides de l’État, pensez à opter pour une PAC air-eau. En 2024, vous pouvez bénéficier de MaPrimeRénov’, de l’Eco-Prêt à taux zéro ou encore du dispositif « Coup de Pouce Chauffage ».

Le recours à un technicien certifié RGE est indispensable

Si vous cherchez un guide pour exécuter vous-même l’installation de votre PAC, ce n’est pas ici que vous le trouverez. Effectivement, l’installation de cet appareil est une opération à ne pas prendre à la légère. Par ailleurs, si vous souhaitez obtenir les différentes aides gouvernementales, il vous faut faire appel à un technicien certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Vous trouverez sans mal un technicien certifié dans le domaine de la installation des pompes à chaleur grâce à des listes de professionnels agréés.

De telles précautions sont instaurées afin de garantir le respect de la dimension écologique et la performance des installations de pompes à chaleur. Nous vous recommandons de privilégier le recours à un technicien local. N’hésitez pas à faire appel à divers professionnels pour obtenir plusieurs estimations et comparer efficacement les prix !

Quelques considérations essentielles à garder à l’esprit

Avant de vous lancer dans l’installation de votre PAC, il y a quelques points sur lesquels nous souhaitons attirer votre vigilance. Une idée reçue assez commune est de penser que l’entretien régulier d’une PAC n’est pas indispensable. En réalité, cette démarche est non seulement préconisée mais aussi obligatoire. C’est particulièrement vrai pour les pompes à chaleur dotées d’une puissance comprise entre 4 et 70 kW, puisque leur révision doit se faire tous les 2 ans maximum. Le plus sage est donc de confier cet entretien à l’installateur même de la PAC.

De plus, il faut remarquer que ce type de système est capable de produire des nuisances sonores : songez à inclure un dispositif anti-bruit si vous avez l’intention de poser votre système à proximité d’autres habitations.

Lire:   Pergola sans fixation au sol : Lisez ce rapport avant de choisir

Laisser un commentaire