Financement de projet de rénovation : Comment s’y prendre ?

Nos jours, il existe de nombreuses options pour les ménages qui souhaitent entreprendre des travaux de rénovation dans leur maison. Certaines permettent d’accéder à diverses aides financières ou primes tandis que d’autres proposent un simple prêt. Prenons le temps de décortiquer tout cela.

Projets de rénovation: Primes et soutiens financiers disponibles

Sur le territoire français, il est possible pour tous les ménages de bénéficier d’un soutien financier ou d’une prime destinée à la rénovation de leur lieu de vie. Un grand nombre de solutions sont proposées. Entre autres, on peut opter pour le prêt personnel. Accessible à tout le monde, celui-ci peut-être octroyé par un établissement financier agréé selon le potentiel d’emprunt du demandeur. Il correspond généralement à un crédit classique.

Il y a toutefois d’autres formes d’aide et de primes financières qui attirent plus particulièrement l’attention des bénéficiaires. Par exemple :

  • l’Éco-Prêt à Taux Zéro (Éco-PTZ) qui est beaucoup plus attractif que le prêt personnel et qui est principalement réservé aux propriétaires qu’ils soient occupants ou bailleurs ;
  • Ma Prime Rénov’ qui reste accessible uniquement aux propriétaires habitant leur logement depuis plus de deux ans ;
  • la prime Coup de Pouce qui ne concerne que les travaux de rénovation liés au chauffage ou à l’isolation ;
  • l’option de la TVA à Taux Réduit qui se limite seulement à l’habitat. Tout le monde peut en profiter qu’il s’agisse des bailleurs, propriétaires, syndicat de copropriété, locataires…
  • le prêt d’amélioration de l’Habitat (CAF). Les propriétaires ou locataires y ont accès sous conditions. Toutefois, ce fonds se destine unique aux personnes vivant dans le logement pour lequel les travaux de rénovation sont approuvés.
  • Le chèque énergie destiné aux ménages à revenus modestes souhaitant entamer des travaux de rénovation.
  • le dispositif CEE auquel tout particulier a accès en fonction de sa situation financière.

Selon le type de travaux qu’on projette dans son habitation, une demande de financement à la bonne structure est envisageable. Il est toutefois important de bien estimer le coût du projet de rénovation avant de se lancer. Réaliser plusieurs devis et comparer les options financières peuvent aider à choisir l’offre la plus avantageuse.

Comment utiliser un prêt pour financer son projet de rénovation ?

Certaines personnes préfèrent financer leurs travaux de rénovation en contractant un prêt. Cette option est en effet possible. Le montant alloué dépend entièrement du coût estimé du projet. L’emprunteur doit donc l’évaluer avant de soumettre sa demande de prêt.

Cet aspect n’est pas du tout à négliger. En effet, une sous-estimation peut conduire à des insuffisances budgétaires nécessaires à la réalisation des travaux jusqu’à leur achèvement. Pour pouvoir réaliser une bonne estimation, l’emprunteur doit tenir compte de plusieurs éléments :

  • la surface du logement qui nécessite des travaux de rénovation ;
  • l’importance ou le type de travaux (travaux lourds, travaux liés à l’efficacité énergétique, plomberie…) ;
  • l’accessibilité du site ;

Pour ne pas semer la confusion lors de la demande de prêt, il est préférable de différencier le coût des matériaux et de la main d’oeuvre. De même, il est possible de consulter les différentes aides financières en ligne pour déterminer rapidement laquelle est la plus adaptée. La simulation en ligne est une excellente façon de déterminer son éligibilité à un prêt donné et, par conséquent, d’augmenter ses chances d’obtenir ce prêt.

Lire:   Spécificités, Avantages et Inconvénients d'un Escalier Droit

Laisser un commentaire