Guide de sélection et d’utilisation correcte des goupilles

Pour vous équiper en pinces, il est impératif de savoir comment les sélectionner, étant donné le choix pléthorique que propose le marché. Cet article vous offre les outils pour y parvenir et également, des conseils pour bien les manipuler.

Quelle est la méthode pour sélectionner des goupilles ?

De manière générale, l’on peut trouver une profusion de modèles de goupilles disponibles à l’achat. Chacune d’entre elles se distingue principalement via ses caractéristiques techniques. Ainsi, pour être en mesure de bien choisir vos goupilles, il est fondamental d’avoir une idée précise des spécificités requises pour votre utilisation. En effet, c’est en déterminant ces caractéristiques que vous parviendrez à sélectionner le modèle ou les modèles répondant à vos besoins.

Il est donc essentiel de garder en tête ces quelques critères au moment de l’acquisition de vos goupilles :

  • La forme ou la catégorie de la goupille 

Il est courant de rencontrer différentes sortes de goupilles sur le marché, notamment des goupilles cylindriques, coniques, cannelées, élastiques, fendues, taraudées, etc. Une étape clé pour l’achat, est de déterminée à l’avance le genre ou la forme de la goupille qui vous sera nécessaire. Il est recommandé de connaître aussi votre niveau de tolérance en matière de rouille pour optimiser votre recherche.

  • Le matériau

Fabriquées principalement en acier, les goupilles peuvent aussi être de matières diversifiées comme le nylon par exemple. Ces dernières peuvent souvent être obtenues sur commande.

  • Les dimensions
Lire:   Contact pour ouvrir mur porteur à Toulon : Qui appeler ?

Celles-ci représentent un indicateur de grandeur. En d’autre termes, dans le domaine de la goupille, qui dit dimensions majeures dit clavette conséquente.

  • La norme et le fini de surface

Il faut savoir que de nombreuses réglementations harmonisées existent, comme par exemple la DIN 1, DIN 84, DIN 1469C, DIN 6325… VSM 12785. Ces dernières doivent être choisies en raccord au cadre spécifique d’emploi de la clavette. Il en va de même concernant le fini de surface, tels que par exemple le zingage blanc, noir, bichromaté, etc.

Comment manœuvrer des goupilles dans les règles de l’art ?

Pour assumer de manière optimale sa fonction, la goupille doit être placée au bon endroit. Pour éviter qu’elle subisse des dégradations prématurées ou qu’elle se rompe, vous devez veiller à bien la fixer dans son logement.

Effectivement, ce genre d’accident pourrait se produire lors de l’asssemblage mécanique entre deux pièces, en cas de mauvais ajustement. Pour éviter cela, vous devez introduire la clavette selon son alignement naturel. Ces conseils pratiques pourraient favoriser l’utilisation de vos goupilles.

  • Prévoir l’outillage adéquat pour l’opération d’insertion des goupilles, à savoir une pince plate et une pince coupante.
  • Enfiler vos Équipements de protection individuelle (EPI), une paire de gants et des lunettes spécifiques sont essentiels.
  • La méthodologie à respecter :

Pour une yse optimale des goupilles, procédez comme suit :

  • premierement, fixez le boulon sur le barreau jusqu’à ce que le trou, se situant au niveau de sa partie basse, soit visible.
  • dans un second temps, faites usage de la pince plate pour insérer la goupille dans le trou en question.
  • pour une goupille où les extrémités sont à plier, veillez à les replier sur le contre-écrou, avant de les tailler avec la pince coupante.
Lire:   Modernisation d'un ancien appartement parisien : Comment procéder ?

Peu importe le modèle, le mode opératoire est le même. Bien sûr, il arrivera qu’il soit nécessaire de rentrer la goupille en force à l’aide d’un marteau, en particulier pour celles présentant des dimensions importantes. Cependant, soyez vigilants à ne pas la frapper avec trop d’énergie pour ne pas altérer ses propriétés mécaniques.

Laisser un commentaire