Poser un parquet isolant soi-même : guide étape par étape

Afin de revêtir vos sols, vous avez pléthore de choix parmi lesquels le parquet suscite un vif intérêt.

Pourquoi?

Simplement car il présente un véritable potentiel en matière d’isolation.

Si vous décidez de le choisir comme revêtement pour vos sols, sachez qu’il est non seulement accessible, mais aussi très pratique car on peut l’installer soi-même.

Et pour ceux qui désirent un parfait isolement thermique et acoustique de leur domicile, il est indispensable d’envisager l’isolation de votre parquet.

L’attractivité d’un parquet isolant

Trois genres de parquets sont couramment utilisés : le parquet contreplaqué, le parquet en stratifié et enfin le parquet intégralement en bois. Le parquet contreplaqué est conçu à partir de diverses essences de bois empilées en trois couches.

Le parquet stratifié, pour sa part, n’est pas élaboré avec du bois mais plutôt avec un matériau composite qui contient une couche de résine et une autre juste décorative.

Tandis que le parquet intégralement en bois est conçu à partir de bois massive à 100% un peu plus épais (20 à 25 cm) et naturellement, il coûte plus cher.

Mais dans tous les cas, qu’il s’agisse d’univers conseillés ou encore du parquet supposé le plus onéreux, ils présentent tous de quasi-parfaits propriétés isolantes.

De surcroît, le parquet résiste bien aux marques du temps et requiert un simple entretien.

Il donne un côté chaleureux et traditionnel à votre maison en instaurant un style indefinissable.

Une fausse idée circule en ce qui concerne les planchers en bois : on peut en effet installer du parquet dans des endroits tels que la cuisine ou la salle de bain sans endommager la surface.

Lire:   Obtenir des certificats d'économie d'énergie (CEE) : Guide pratique

En tant qu’amoureux des animaux, vous vous demandez probablement « Et nos amis à quatre pattes ? »

Rassurez-vous, le parquet peut aussi être adopté pour les familles avec des animaux de compagnie.

Comment installer vous-même un parquet isolant?

Il n’est pas encore courant de tomber sur des fabricants de parquet par défaut isolant dans les magasins ou les quincailleries. C’est pourquoi il est crucial d’ajouter un isolant spécifiquement conçu pour le parquet avant de procéder à la pose finale. Le choix de cette isolation variera en fonction de la catégorie du parquet et de la pièce où celui-ci sera posé nous avons :

  • Pour un parquet en stratifié, il est recommandé d’initier la pose par l’installation d’une mousse de polyéthylène en rouleau, des plaques de fibres ou un hybride entre un hydrofuge et des films en polyéthylène.
  • Pour un parquet complètement composé de bois, les pros recommandent l’utilisation d’un isolant de base de liège qui servira simultanément de soutien et d’isolant. On peut aussi considerer l’idée de poser une sous-couche alvéolée.
  • Pour un parquet contre-collé, on préférera des panneaux isolants en polystyrène et des fibres de bois pour assurer une isolation optimale tant thermique qu’acoustique.

Même si vous pensez pouvoir gérer vous même la pose parfaite de votre parquet isolant, il est crucial de choisir scrupuleusement le genre de sous couche isolante en tenant compte des critères précédemment énumérés.

Au même titre que le parquet se décline en trois catégories, il y aura alors trois méthodes pour poser son parquet : pose collée, pose clouée, pose flottante quel que bout la méthode privilégiée, il est absolument nécessaire de :

  • Mettre à plat, sécher et nettoyer entièrement le sol,
  • Sassurer d’avoir une pièce totalement libre,
  • Mettre en place la sous couche en relation directe avec le type du parquet,
  • Mettre la première lame dans l’angle (poser les lambourdes pour les cas de parquets en bois),
  • Poursuivre par l’installation du reste de revêtement ou clouer le revêtement lorsque le parquet est complètement en bois,
  • Inspecter une finition méticuleuse pour votre parquet.
Lire:   Poser un parquet isolant soi-même : Guide étape par étape

Afin de finaliser comme il se doit votre ouvrage, vous devrez effectuer les découpes prises avec une précision de l’ordre du millimètre, ce qui impose le recours à une scie circulaire.

N’oubliez surtout pas d’installer les cales de dilatation au carreau entre le revêtement du sol et la plinthe.

Quels sont les soutiens financiers possibles pour la pose de votre parquet ?

Si le choix de votre revêtement sol se trouve être le parquet, vous pouvez être éligible à recevoir une subvention si vous incorporez des travaux d’isolement des sols à en même temps.

Vous avez la possibilité de solliciter le soutien de la sécurité sociale pour les minimas sociaux en mentionnant la cause d’aides de couverture pour installation du sol.

Vous pouvez aussi faire une demande auprès du crédit d’aménagement domestique de la famille outre prêt à taux zéro pour performance écologique. Évidemment vous avez le droit de demander l’assistance des programmes conçu dans l’agence nationale des conditions de logement qui vous soit propre dans le cas des planchers.

Pour conclure, la pose d’un parquet de résistance efficace, avis contraire, n’est pas une étape à prendre à la légėre: une sélection avisée avant d’installer le type de revêtement maintenir un control permanent sur le processus d’installation facilite grandement la charge des soins subséquents de votre plancher.

Vous pouvez aussi faire appel à des entreprises extérieures pour vos subventions, et après la pose, peut-être que vous souhaitez vernir votre parquet ?

À votre guise! Rappelez-vous que les soutiens financiers disponibles peuvent vous aider à embaucher un professionnel du carrelage.

Laisser un commentaire