Poser un parquet isolant soi-même : Guide étape par étape

Il existe une multitude d’options pour habiller les planchers domestiques, et le parquet demeure un choix de revêtement prisé pour diverses bonnes raisons. L’excellente nouvelle c’est que vous pouvez opter pour un parquet sans renoncer à une isolation performante de votre sol. Vous pouvez même installer par vous-même un parquet possédant des propriétés isolantes. Si vous envisagez ce type de projet d’aménagement, voici quelques conseils utiles. Si le sujet de l’isolation de votre habitation vous préoccupe, l’isolation par le parquet devrait capter votre attention.

Éléments d’appréciation d’un parquet à propriétés isolantes

Pour commencer, sachez que le parquet se décline en trois principales variétés : le parquet contrecollé, stratifié et massif. Le parquet contrecollé est fabriqué à partir de différents types de bois et est constitué de trois lamelles empilées.Nous avons ensuite le parquet stratifié qui est fait de matériau composite et non de bois ; il se compose d’une matière résineuse et d’un élément décoratif. Enfin, le parquet massif, comme son nom l’indique, est réalisé entièrement avec du bois massif, mesure en épaisseur entre 20 et 25 centimètres et revient plus cher, en toute logique.

Quel que soit son type, le parquet affiche une performance isolante appréciable. De plus, il repousse avec succès l’usure du temps et se révèle aisé à maintenir propre. Vous pouvez compter sur le parquet pour insuffler une note rustique et un environnement confortable à votre intérieur. Faites également tomber certaines conceptions erronées : le parquet fait preuve d’une grande polyvalence et peut par exemple prendre place dans la cuisine ou la salle de bains. Il est aussi idéal même si vous avez des animaux domestiques.

Lire:   Poser un parquet isolant soi-même : guide étape par étape

Les phases d’installation personnelle d’un parquet à propriétés isolantes

Le commerce de détail ne propose encore aucun parquet pré-isolé. Vous devrez donc poser une couche d’isolant appropriée avant de dérouler le parquet. Le type de parquet et la pièce vouée à accueillir ce type revêtement détermineront principalement le choix de l’isolant. Retenez ainsi que :

– Pour un parquet stratifié, il convient de poser en premier une mousse de polyéthylène déroulée, des surfaces de polyéthylène, des plaquettes de fibres ou bien un alliage d’un imperméabilisant et de surfaces de polyéthylène.

– Un parquet en bois massif requiert de préférence comme isolant du liège, pouvant ensuite servir d’appui et d’isolant à ce matériau. À cela, peuvent aussi s’ajouter une base alvéolaire.

– Pour un parquet contrecollé, il est recommandé d’utiliser un isolant fait de polystyrène extrudé et de fibre de bois, autrement celui-ci permettra d’avoir une isolation thermique et sonore de qualité.

Même si, bien sûr, la tâche vous revient de poser vous-même votre parquet isolant, vous devrez prendre en compte la catégorie d’isolant à utiliser pour chaque type de parquet. Vous devez aussi connaître les trois méthodes de pose de parquet : la pose clouée, flottante ou collée. Quelle que soit l’option choisie, vous devrez :

– Préparer le sol en veillant à sa planitude, sa propreté et sa sécheresse ;
– Préparer la pose tout en libérant l’espace de travail d’encombrements ;
– Poser le sous-plancher relié à la nature du parquet ;
– Mettre en place le premier parquet dans un coin ou, avec un parquet massif, les tables de clouage ;
– Mettre en place le restant du parquet ou clouer un parquet en bois massif ;
– Apporter la touche finale grâce à des éléments spécifiques.

Lire:   Installation de chauffage géothermique : coût et prix à prévoir

Pour conclure, toutes les dimensions seront évaluées soigneusement en vue de bien fixer les plinthes. Vous trouverez utile une scie circulaire pour cela. L’espace vidéo entre le parquet et la plinthe fera l’objet d’une pose de cales dilatoires.

Quels supports financiers pour l’installation de votre parquet ?

Si vous envisagez l’option d’un parquet pour vos planchers, des aides financières pourraient vous être accordées dès lors que vous entreprenez des travaux d’isolation. Les secours financiers que vous indisposez peuvent provenir d’une caisse de retraite via les aides adressées aux travaux de revêtement des sols ou bien d’un prêt pour amélioration du domicile via la CAF ou encore un éco-prêt dont les taux d’intérêt ne sont pas existants. L’aide financière que vous pourriez obtenir de l’ANAH peut être demandée, car un mécanisme est prévu pour des aides liées aux travaux sur parquets.

Entrepreneur seul dans le projet d’un parquet isolant n’est pas une besogne facile, bien au contraire des idées généralement adoptées surtout parce qu’il est indispensable de choisir et installer le parquet d’une manière à rendre son entretien simple. Cela dit , même si vous installez votre parquet de vos propres moyens , vous serez capable de le vitrifier ultérieurement . Les aides monétaires mises à disposition pour les travaux d’aménagement de vos sols pourraient vous donnez la latitude d’engager un carreleur professionnel.

Laisser un commentaire