Quels bâtiments anciens privilégier dans l’immobilier?

Opter pour les biens immobiliers anciens peut s’avérer fructueux si vous désirez investir dans le domaine de l’immobilier. Ces immeubles anciens pourraient parfaitement répondre à vos attentes, bien qu’ils comportent certaines imperfections. Par conséquent, pour avoir un bon rendement, il est primordial de prêter une attention particulière à certains types de bâtiments par rapport aux autres. Voici un éclairage sur les constructions à privilégier.

Constructions du XVe au XVIIe siècle

Ces dernières peuvent être considérées comme un choix d’investissement judicieux, puisqu’elles ont été créées à partir d’anciennes auberges et sont plus tard transformées en de grands complexes résidentiels. Leur charme incontestable est mis en valeur par la présence de sols en tomette, de cheminées et de robustes poutres plafond. Pourtant, ces bâtisses manquent de fonctionnalité en raison de l’enchaînement de pièces, étant donné que le concept de couloir n’était pas encore en vigueur à cette époque. C’est pourquoi il y a eu une modernisation dans le style des constructions à compter du XVIIIe siècle.

Bâtisses érigées au XIXe siècle

Ces établissements sont souvent exaltés pour leur qualité notamment grâce à leur coexistence avec les immeubles type Haussmann. Ils offrent donc un confort appréciable. Les immeubles sont généralement vastes ou se composent d’importantes surfaces vitrées. Ne pas négliger également la présence de parquets, cheminées et moulures qui confèrent une originalité à ces résidences. Vous pourrez aussi rencontrer de grands appartements aménagés en petites surfaces. Il est alors important de vous assurer que les cloisons sont suffisamment épaisses pour une isolation sonore impeccable. Si vous optez pour des bâtiments comme ceux-là, vous pourriez également bénéficier des performances thermiques exceptionnelles offertes par la somptueuse épaisseur des murs de ces immeubles haussmanniens. Pour cela, il vous suffit d’ajouter un double vitrage.

Lire:   Négocier efficacement le prix d'un bien immobilier : Guide pratique

Immeubles des années vingt et trente

Dans cette catégorie, deux types d’édifices se distinguent :

  • L’architecture à l’Art déco : ces édifices préservent des motifs architecturaux géométriques et des façades franches
  • Les logements à petit prix. Ils sont généralement construits en brique rouge sur leur façade.

L’attrait principal de ces édifices se trouve dans leur agencement minutieux. Ils sont équipés de pièces spacieuses, de salles de bains éclairées naturellement et de cuisines avec des garde-manger. Cependant ces édifices peuvent présenter quelques inconvénients ; par exemple, l’isolation peut se détériorer si les murs sont en béton. Cette situation se répète même avec des bâtiments haut de gamme. De plus, certaines constructions peuvent être touchées par des remontées capillaires. Il est donc recommandé de vérifier l’absence de moisissures sur les murs avant tout achat.

Résidences des années quatre-vingt

En tenant compte de ces types de bâtiments, il est essentiel de noter que le choc pétrolier de 1979 a indubitablement renforcé les normes de la construction immobilière. Cette initiative a permis d’optimiser la qualité des matériaux et d’améliorer notablement l’isolation thermique des bâtiments. Les charges seront significativement réduites grâce au remplacement des systèmes communs d’eau et de chauffage par une gestion individuelle. Cependant, il est à noter que ces bâtiments pourraient nécessiter des travaux de rénovation qui sont souvent coûteux, surtout si l’immeuble n’a pas eu de rénovations précédentes. Vous devrez donc prévoir une hausse conséquente des charges de copropriété si ces travaux se présentent.

Laisser un commentaire