Tout sur le dosage du béton: informations essentielles à connaître

Les règles du dosage nécessitent une bonne justesse en matière de proportions, afin de produire un béton sûr, robuste et efficace. Comprendre la répartition des éléments constitutifs peut vous aider à faire un dosage comme si vous étiez un artisan maçon qualifié.

Les ingrédients qui composent le béton

Le béton est reconnu pour sa solidité et sa résistance. Il est un élément composé essentiel dans toute sorte de construction. Il se compose majoritairement de sable, de ciment, de gravier et d’eau.

Le sable

Constituant essentiel du béton, le sable est le granulat naturel le plus utilisé. Il se distingue par sa forte résistance mécanique, qui confère à ce matériau une longue durée de vie. Pour garantir la qualité du mortier ou du béton, le sable doit être exempt de impuretés. Avant de l’employer, il faut vérifier qu’il ne contienne aucun autre constituant, comme le plastique, les fragments de bois ou les résidus organiques.

Le ciment

Le liant hydraulique de choix est le ciment, dans l’industrie du bâtiment et des travaux de construction lourde. Il permet de fusionner tous les constituants du béton entre eux. Notamment employé pour la production du béton armé, le ciment type CEMI est durcissant et renforce donc robustesse et endurance du béton. Il existe différents ciments, chaque type répondant à un besoin particulier.

Le gravier

Le gravier, bien que partageant certaines caractéristiques avec le sable, est un agrégat pierreux utilisé également dans le mélange du béton et du mortier. En se mélangeant au sable, il compose le squelette du béton, et résulte à la façon une substance solide. Il a donc un rôle primordial dans la structure du béton.

Le rôle de l’eau

L’eau est un constituant indispensable au processus de création du béton. Elle sert dans un premier temps à hydrater le ciment, faisant ressortir ses propriétés adhésives. Lorsqu’elle se mélange avec le reste des constituants, elle aboutit à une substance malléable. Il est crucial que l’eau utilisée soit propre ou recyclée, afin de ne pas détériorer le béton.

Lire:   Guide pratique du décret tertiaire pour une transition énergétique : compréhension et mise en œuvre

Bien que les éléments mentionnés soient les principaux constitutifs du béton, d’autres atouts peuvent être intégrés pour améliorer les performances de l’aggregate. En effet, il est fréquent que les professionels incorporent des adjuvants pour favoriser la résistance à l’humidité du produit, accélérer la durée de réaction et donner une apparence esthetique à l’aide de pigments.

Le dosage du béton

Le dosage du ciment est la référence principale quand il s’agit du dosage du béton. Chaque travail de construction détermine le dosage exprimé en kg/m³ de béton requis. Par exemple, elle prescrit 1 sac de ciment à mélanger avec 6 seaux de sables, 8 seaux de graviers et 10 seaux d’eau pour fabriquer 1 m³ de béton destiné à des fondations. Par conséquent, pour une dalle, il faut utiliser 4 seaux de sables, 7 seaux de graviers et 9 seaux d’eau avec le même volume de ciment.

Pour des travaux de maçonnerie standard, le dosage du ciment est de 350 kg/m³ du volume de béton. En d’autres mots, pour préparer 1m³ de béton, 10 sacs de 35 kg de ciment sont requis. Plus précisément, pour préparer 100 litres de béton, voici les quantités nécessaires:

  • 350 kg de ciment,
  • 680 kg de sable,
  • 1175 kg de gravier.

Plus concrètement, ces proportions font l’objet de la règle du 1-2-3, popularisée pour son précision en matière de dosage du béton, et ce, à la main ou idéalement, avec une bétonnière. Cette proportion, 1 pelletée de ciment pour 2 pelletées de sable et 3 pelletées de gravier, tout en ajoutant, environ la moitié d’un seau d’eau. Avec l’accès à des sacs mixtos de gravier et sable prêt à l’emploi sur le marché, la règle du 1: 5 peut être très vite implémentée, où une pelletée de ciment est mélangée avec 5 de mélange d’agrégats.

Lire:   Comprendre le concept d'un plan de masse

La Pratique

Une fois surmonté le concept de théorie en matière de dosage de béton, le moment est venu de le mettre à exécution. La procédure ci-après démontre comment préparer 150 litres de béton dans une bétonnière traditionnelle. Voici les démarches en succèdent:

  • Verser un seau d’eau dans la bétonnière.
  • Rouler cette dernière permettant de bien mélanger les constituants.
  • Saupoudrer de 10 pelletées de granulat tout en maintennant en marche à faible vitesse la machine.
  • Employer un sac de ciment de 35 kg et en irriguer la moitié avec le mélange.
  • Valider la consistance et complèter d’eau au cas où le mélange raclerait.
  • Une fois liquéfié, ajouter progressivement 8 à 10 pelletées d’agrégat.
  • Réitérer le contrôle de la viscosité et de réhydrater le mélange si nécessaire.
  • Ajouter uniquement d’agrégats jusqu’à obtenir un mélange bouilli immincnt de dégranger.
  • Maintenir la machine en marche minimum 60 secondes qu’une fois le mélange abouti.

L’aptitude à produire du béton se développe graduellement avec de la pratique cumulée, ce qui peut éventuellement databases le recortion à des calculs préétablis. Toutefois, conformément à cette technique de dosage du béton, il est primordial de se procurer les bonnes quantités de materiau au moment de l’achat.

A titre illustratif:

Pour aménager une grande terrasse qui est appelée pour soutenir une etagère, sa longueur fait 5 m, sa largeur vaut 3 m et son épaisseur ne dépasse pas 12 cm. La quantité de béton nécessaire serait de 1,8 m³. Tout echelle prise en compte, pour constituer un volume de 2 m³ de béton selon les mêmes proportions étudiées précédemment, il faut amasser:

  • 20 sacs de ciment de 35 kg, soit 700 kg de ciment,
  • 1.4 kg de sable,
  • et 3.2 kg de gravier.

Par conséquent, pour diboblir un volume de 700kg de ciment, 5 ou 6 tonnes d’agrégat serait requis. Il est avisé allouer une marge supplémentaire en quantité pour se prémunir de pénuries non prévues. Ceci aussi garantit de faire une perscription de béton précis.

Laisser un commentaire