Calcul de la rentabilité d’un investissement immobilier : Guide étape par étape

Le placement dans le secteur immobilier constitue une importante source de richesse pour une multitude d’investisseurs. Pour garantir une bonne stabilité financière et booster le retour sur investissement, l’évaluation précise de la profitabilité du secteur immobilier est primordiale. Cet article se propose de décortiquer différentes méthodes pour estimer la profitabilité d’un placement immobilier.

Calcul de la profitabilité brute

La manière la plus aisée de déterminer la profitabilité d’un investissement immobilier est de se baser sur le taux de profitabilité brute. Ce dernier considère le loyer annuel ainsi que le coût d’achat de la propriété.

La formule employée pour estimer le taux de rentabilité brute est la suivante :

Profitabilité brute = (Loyer annuel / Coût d’achat) x 100

Considérons l’exemple d’un appartement acquis pour une somme de 200 000 € avec un loyer annuel de 15 000 €, donc la profitabilité brute sera :

Profitabilité brute = (15 000 / 200 000) x 100 = 7,5 %

Un taux de profitabilité brute élevé signifie un investissement séduisant. Néanmoins, cette méthode ne prend pas en considération les dépenses liées à l’entretien et la gestion de la propriété ainsi que les frais annuels et les charges financières. Il est donc crucial de prendre en compte ces facteurs pour obtenir une évaluation plus précise du taux de rentabilité réel.

Détermination de la rentabilité nette

Pour obtenir une estimation plus raffinée du taux de rentabilité d’un investissement immobilier, les dépenses annuelles relatives doivent être prises en compte. Cela inclut :

  • Les charges irrécupérables (taxes, assurance, maintenance, syndicat)
  • Les frais de financement (intérêts de l’emprunt, frais de gestion)
  • Les frais de gestion locative (le cas échéant)
Lire:   Investissement immobilier : choisir entre neuf et ancien, que faut-il acheter?

Armés de ces données, nous pouvons maintenant calculer le taux de rentabilité nette, qui tient compte de ces diverses dépenses :

Rentabilité nette = ((Loyer annuel – Dépenses annuelles) / Coût d’achat) x 100

Reprenons notre exemple précédent avec des dépenses annuelles estimées à 5 000 € :

Rentabilité nette = ((15 000 – 5 000) / 200 000) x 100 = 5 %

Par conséquent, la rentabilité nette de l’investissement immobilier est de 5 %, ce qui fournit une vision plus authentique de sa performance.

Prise en compte des dépenses financières: la rentabilité nette et la rentabilité nette-nette

D’autres facteurs peuvent affecter la rentabilité d’un investissement immobilier, à l’instar des charges financières associées à l’emprunt pour l’achat de la propriété.

Estimation de la rentabilité nette-nette

La rentabilité nette-nette considère, en plus des dépenses annuelles, les charges financières telles que les intérêts de l’emprunt. Voici comment elle se calcule :

Rentabilité nette-nette = ((Loyer annuel – Dépenses annuelles – Charges financières) / Coût d’achat) x 100

Partons de l’exemple de notre appartement acheté pour 200 000 € avec un loyer annuel de 15 000 € et des dépenses annuelles de 5 000 €. Supposons aussi un montant de 6 000 € comme charges financières annuelles :

Rentabilité nette-nette = ((15 000 – 5 000 – 6 000) / 200 000) x 100 = 2 %

En intégrant les charges financières, le taux de rentabilité nette-nette de cet investissement dans l’immobilier atteint donc 2 %.

Analyse de l’évolution du marché immobilier

Un dernier aspect à prendre en considération lors de l’évaluation d’un investissement immobilier est la possible hausse (ou baisse) de la valeur du bien avec le temps. En effet, le rendement d’un investissement ne dépend pas uniquement des loyers générés mais aussi de la variation de prix de l’appartement ou maison concerné(e).

Lire:   Quels bâtiments anciens privilégier dans l'immobilier?

On peut prendre en compte cette dimension en calculant un taux de rentabilité interne (TRI), qui considère les flux financiers générés par l’investissement immobilier, ainsi que la valeur de cession du bien après une durée déterminée.

Dans un environnement où les prix du marché immobilier peuvent rapidement changer, il est impératif de surveiller ces variations et de les considérer pour éventuellement readjuster sa stratégie d’investissement.

En conclusion

Pour déterminer la rentabilité d’un investissement immobilier locatif, plusieurs outils sont disponibles. L’estimation de la rentabilité brute, nette et nette-nette permet de prendre en compte différentes dimensions en lien avec l’investissement dont le montant du loyer annuel, les dépenses annuelles, les charges financières et l’évolution du marché immobilier.

Fonder ses décisions d’investissement sur ces outils prévient les mauvaises surprises et permet de maximiser le rendement de son portefeuille immobilier.

Laisser un commentaire