Qu’est-ce que le calorifugeage ?

De nombreuses familles françaises sont constamment à la recherche de solutions pour diminuer leur consommation énergétique. Le moyen le plus efficace reste encore la réalisation de travaux de rénovation concernant le logement. Parmi ceux-ci, le calorifugeage possède une place de choix. Il s’agit de l’isolation de vos tuyaux de chauffage. C’est une alternative fiable qui permet de réduire les dépenses énergétiques. Quelle est la fonction du calorifugeage ? Comment est-il mis en place ? Quel en est l’objectif principal ?

Le rôle du calorifugeage

L’activité de calorifugeage implique d’isoler les tuyaux se situant dans les plus froids du logement. Bien que souvent négligés, ils ont une grande importance. Si vous réfléchissez à réaliser ces travaux, la lecture de cet article vous aidera à comprendre toute l’efficacité du calorifugeage. Vous pourrez réaliser d’importants profits en économie d’énergie grâce à cette opération.

En fait, ni la toiture ni les murs ne sont les seuls responsables de fuites de chaleur. Les tuyaux du chauffage et de l’eau chaude sanitaire créent également des importants ponts thermiques, surtout lorsqu’ils passent par de lieux froids comme la cave le garage.

On peut noter jusqu’à 20% de pertes de caloriques par le système de chauffage ou de production d’eau chaude. Par ailleurs, ces tuyaux peuvent subir les dégradations causées par le gel et le froid, ce qui peut endommager les installations et générer plus de dépenses. Les travaux de calorifugeage limitent au maximum les déperditions en gardant la température de l’eau chaude uniforme, ce qui participe à limiter les dépenses d’électricité et de gaz dédiées à la production de l’eau chaude sanitaire.

Lire:   Comparaison : Radiateurs Verticaux vs Horizontaux

En préservant les installations et en rehaussant le confort thermique, ce type d’isolation peut vous aider à minimiser votre consommation d’énergie. Vous pourrez réduire vos factures d’énergie jusqu’à 15% par année.

 calorifugeage

Mise en place des travaux de calorifugeage

Concrètement, cela revient à couvrir les tuyaux d’une couche de matière thermique. Comme matériau, on peut choisir la mousse de polyuréthane, des gaines faites en caoutchouc cellulaire ou des enveloppes créées avec des fibres minérales. Ces matières thermiques résistent efficacement et supportent de hautes températures, allant jusqu’à 100 degrés.

Les fluides caloporteurs ou l’eau chaude ne menacent en aucun ces dernières puisque leur température plafonne dans la plupart des cas à 60 degrés. Optez pour l’alu, le plâtre ou le PVC pour un revêtement additionnel. Si les canalisations sont en extérieur, je vous conseille d’utiliser des coquilles en acier offrant une bonne résistance au froid, aux rongeurs et aux aléas climatiques.

En ce qui concerne la pose, elle se réalise en facilité grâce aux enveloppes souples pouvant épouser toutes formes de tuyaux. Concernant les zones d’accès variables, d’autres techniques peuvent être utilisées comme :

  • Faire un flocage ou un soufflage de laine minérale,
  • Faire une injection ou incrustation de mousse polyuréthane.

Dans le cas où le réservoir chauffe-eau serait situé dans un lieu dépourvu de chauffage, vous pouvez le recouvrir entièrement avec un enrobage isolant composé de laine minérale composé de PVC ou alu.

Subventions pour les travaux de calorifugeage

Le calorifugeage compte parmi les travaux de rénovation énergétique. Par conséquent, il s’avère possible de profiter des aides de l’État pour financer ces travaux. Vous pouvez profiter du programme CEE (Certificat d’Économie d’Énergie), qui néanmoins doit être réalisée par un artisan certifié RGE. La condition essentielle pour cela est l’utilisation d’un matériau isolant de classe 4 au moins pendant les travaux. De plus, autres subventions sont disponibles tels que :

  • MaPrimeRénov’,
  • Le taux TVA 5,5%,
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ),
  • MaPrimeRénov’ sérénité.
Lire:   Types de volets roulants : explorez les différentes catégories disponibles

Il est important à noter qu’il existe encore des aides de financement communales ou départementales. N’oubliez pas de vous informez sur les offres de subvention de votre ville et leurs conditions préalables.

Laisser un commentaire