Réussir sa rénovation énergétique : les étapes indispensables à suivre

La mise en place d’une rénovation énergétique est la meilleure réponse pour faire des économies en ce qui concerne la consommation d’énergie. Non seulement elle contribue à renforcer la durabilité de son habitat mais également à améliorer le niveau de confort des habitants en termes de qualité thermique, visuelle, de facilité d’utilisation et d’isolation du son. Sa réussite implique cependant de s’en tenir à certaines directives. Découvrons les démarches clés à entreprendre pour réaliser l’économie d’énergie lors de la rénovation de son logement.

Effectuer un inventaire complet

Pour entamer sa rénovation énergétique, il est fondamental de débuter par un inventaire complet. Son objectif est de définir les coûts énergétiques du logement. Ces données donnent la possibilité de cibler efficacement les améliorations d’économie d’énergie : consommation d’eau, chauffage, électricité, etc. Si l’habitat a récemment été acquis, le propriétaire doit tenir compte du rapport de performance énergétique établi par l’ancien propriétaire. Celui-ci offre un excellent aperçu des performance énergétiques du logement.

Elaborer un diagnostic énergétique

Etablir un diagnostic énergétique s’avère essentiel pour mieux organiser les travaux d’économie d’énergie. Il est vivement encouragé pour améliorer l’efficacité énergétique d’un logement. A partir des éléments ressortis du diagnostic, les résidents pourront choisir les meilleures alternatives et aborder les démarches efficaces au réduction de consommation d’énergie ainsi qu’à la promotion d’énergies durables.

Lire:   Rénovation de vieille maison : Comment procéder?

Sélectionner les travaux à exécuter

Pour mener à bien une rénovation énergétique, il est judicieux d’inventorier les travaux à accomplir dans une logique précise. Cette démarche offre l’avantage d’éviter de perdre du temps tout en réalisant des économies du point de vue financier.

Les principales interventions en économie d’énergie comprennent:

  • Le remplacement des volets et des portes-fenêtres;
  • Les travaux d’isolation thermique ;
  • L’installation d’appareils à énergies renouvelables;
  • Le changement ou l’amélioration du système à chauffage, de la ventilation ou du chauffe-eau, et autres.

Il est à noter que les informations figurant dans le diagnostic énergétique sont essentielles pour orienter efficacement un projet énergétique.

S’informer sur les coûts auprès de spécialistes certifiés

Cette étape étant cruciale, elle offre l’opportunité d’évaluer la réalisation de son projet d’économie d’énergie. Pour mener à bien ses travaux, il est conseillé de faire appel à un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette fonction peut être conférée à un bureau d’étude technique ou à un architecte. Celui-ci propose aux propriétaires un devis intégral des travaux d’économie d’énergie.

Examiner son plan de financement pour les travaux

Une fois qu’on possède un plan précis accompagné d’un devis sur ses travaux d’économie d’énergie, il faut penser aux moyens de financements de son projet. Dans cette optique, de nombreuses subventions sont mises à votre disposition pour financer vos travaux de rénovation thermique. Voici quelques solutions proposées en France :

  • L’éco-prêt à taux zéro collectif ;
  • MaPrimeRénov’;
  • La TVA à 5,5% ;
  • Les CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) ;
  • Les aides de l’ANAH;
  • Action Logement;
  • Les crédits bancaires.
Lire:   Financement de projet de rénovation : Comment s'y prendre ?

L’exécution des travaux de rénovation énergétique

Avant de commencer les travaux de rénovation thermique, il est judicieux de s’assurer une souscription à une assurance dommage-ouvrages.

Durant l’exécution des travaux, il convient d’entretenir une bonne relation avec le chef de chantier, afin d’obtenir un rendement énergétique qui répond à vos attentes.

Laisser un commentaire