Utiliser la loi Pinel pour investir dans l’immobilier : Guide pratique

Au fil des ans, le dispositif Pinel a émergé comme une option inévitable pour les investisseurs qui aspirent à s’impliquer dans la location immobilière. En respectant certains critères, ce système offre une opportunité fiscale séduisante et contribue à l’élévation d’un patrimoine immobilier durable. Je vais vous expliquer ici comment vous pouvez tirer parti de la loi Pinel pour investir dans le domaine immobilier.

Déchiffrer le concept et les buts de la loi Pinel

The loi Pinel, qui a été instaurée en 2014, a été pensée pour encourager les particuliers à investir dans des logements neufs. Cela répond à une nécessité de booster l’offre de logements, surtout dans certaines régions où les demandes surpassent considérablement l’offre. Ce dispositif optimise l’investissement en offrant aux investisseurs une réduction d’impôt qui évolue en fonction de la durée de bail locatif :

• Une réduction de 12 % de l’impôt pour un bail de 6 ans ;
• Une réduction de 18 % de l’impôt pour un bail de 9ans ;
• Une réduction de 21 % de l’impôt pour un bail de 12 ans.

Comment fonctionne le dégrèvement fiscal Pinel

Selon la loi Pinel, le dégrèvement fiscal est calculé en fonction du tarif d’achat du bien immobilier neuf. La limitation est à 300 000 euros et comprend également un plafond de tarif au mètre carré. Le montant total de l’avantage fiscal est ensuite divisé sur toute la durée du bail locatif que l’investisseur a retenu.

Lire:   Estimation d'un appartement à Dijon: Comment faire et prix moyen de l'immobilier

Les critères pour tirer profit des bénéfices de la loi Pinel

Pour pouvoir tirer avantage du bénéfice fiscal de la loi Pinel, il est nécessaire que le projet immobilier remplisse plusieurs conditions :

1. Faire un investissement dans un bien immobilier neuf ou à l’état futur d’achèvement (VEFA) , c’est-à-dire que seuls les biens immobiliers qui n’ont jamais été habités et appliquant les normes recentes de construction sont retenus.
2. Faire l’achat d’un bien situé dans une zone éligible : pour pouvoir profiter du dispositif Pinel, le logement doit se trouver dans les zones où l’offre est dépassée par la demande, en zone A bis, zone A, ou en zone B1.
3. Respecter les plafonds de loyer et des ressources des locataires : pour que les logements soient accessibles à une grande majorité, la loi impose que les loyers et les revenus des locataires soient en-dessous des limites fixées.
4. Mettre le logement en location pour une durée minimale : pour pouvoir en profiter, l’investisseur doit s’engager à mettre le logement en location pour au moins 6, 9 ou 12 ans selon le choix.

Prévoir les risques relatifs à l’investissement Pinel

Préalablement à tout engagement dans un investissement avec le système Pinel, il est fondamental de tenir compte des risques éventuels associés à cet investissement, qui sont :

Risque de vacance locative : Il est crucial de louer le bien acquis aussi rapidement que possible après son acquisition pour ne pas perdre l’avantage fiscal. Le choix de l’emplacement et la nature du logement sont donc essentiels ;
Risque d’impayé de la part des locataires : indépendamment du plafonnement des loyers, on doit s’assurer de la solvabilité des locataires ;
Risque de dépréciation du bien : un mauvais choix de localisation, un vieillissement du logement ou une baisse du marché immobilier sont des éléments susceptibles d’entrainer une dépréciation du bien.

Lire:   Financement d'un achat immobilier sans apport : Comment faire ?

Comment opter pour le bon investissement Pinel?

Pour rentabiliser son investissement avec le dispositif Pinel, il faut impérativement examiner en détails certains aspects :

1. Faire le bon choix de l’emplacement : vous devez vous diriger vers les régions où la demande en logement est importante avec une croissance démographique en hausse, des transport accessibles et des commerces à proximité. Il est également essentiel de consacrer une attention particulière aux zones avec un marché de l’emploi qui se développe activement.
2. Opter pour un bien immobilier qui réponde spécifiquement aux besoins des locataires : les types de logements seront plus ou moins demandé en fonction de la zone géographique.
3. Examiner en profondeur le marché immobilier local : il est crucial de bien connaitre les coûts dans le secteur pour vous assurer de ne pas payer votre investissement plus cher que nécessaire.
4. Prendre un promoteur reconnu et de confiance : un garant supplémentaire de la qualité de la construction et des délais de livraison respectés se trouve souvent chez un promoteur bien connu et respecté.

Continuellement se rappeler : prévoir la vente postérieure du bien

Bien qu’un investissement avec la loi Pinel doive être une stratégie à long terme, il vous faut anticiper la probable vente ultérieure du logement. Il est donc préconisé de choissir un endroit attrayant et un bien immobilier de bonne qualité pour augmenter vos chances de le revendre rapidement et à un prix profitable.

Laisser un commentaire